Votre avis compte !
Aidez-nous à améliorer le site lfde.com en répondant à notre questionnaire.

<< Retour aux actualités

Le point sur Echiquier Agressor

En 2017, Echiquier Agressor a continué à appliquer le processus de sélection de titres mis en place depuis plus de 25 ans. Cette méthode repose depuis l’origine sur  trois principes simples mais essentiels : un portefeuille concentré de fortes convictions, une connaissance approfondie des entreprises comme de leurs managers et une approche opportuniste. Cette continuité dans la méthode est la clé de notre approche : nous sommes convaincus qu’elle continuera de faire le succès d’Echiquier Agressor en délivrant une performance régulière quels que soient les aléas macroéconomiques ou géopolitiques.

Les opérations

Conjoncturelles

C’est avec un taux d’investissement proche de 100% et un profil davantage marqué value qu’Echiquier Agressor avait abordé l’année 2017. Les craintes des investisseurs sur l’issue des élections françaises au cours du premier trimestre offraient des valorisations attrayantes aux actions exposées au marché domestique européen, la France en particulier. Cette analyse s’est traduite par des positions significatives sur le leader du transport aérien en Europe, RYANAIR, et de nombreuses sociétés françaises comme EIFFAGE, SPIE, PEUGEOT ou SOPRA… des titres excessivement pénalisés par leur exposition domestique.

Favorable au marché, le résultat de la présidentielle française a conduit à un réajustement à la baisse rapide de la prime de risque en Europe, dont Echiquier Agressor a pleinement bénéficié. Les révisions positives des attentes des investisseurs et la hausse des cours nous ont permis de réaliser des bénéfices au cours des mois qui ont suivi. Nous avons ainsi soldé nos positions en ELIOR et RYANAIR, et significativement réduit notre exposition à SOPRA et SPIE notamment. Votre fonds a donc terminé l’année 2017 avec un profil plus prudent caractérisé par un taux de liquidités de 22% – un taux élevé qui résulte de notre approche d’analyse des sociétés au cas par cas et non d’une quelconque opinion sur l’environnement macroéconomique.

Le retour de la volatilité associé à une correction des marchés de 10% entre fin janvier et début février 2018 a fait émerger des opportunités attrayantes. Nous avons ainsi profité de la contreperformance d’ELIOR pour nous repositionner sur ce titre pénalisé par un changement de gouvernance mouvementé. A fin février, votre fonds dispose d’un peu plus de 10% de liquidités, et donc de la possibilité de saisir de nouvelles opportunités.

Fondamentales

La bonne performance des marchés actions ces dernières années et le début de remontée des taux d’intérêts nous incitent à une vigilance accrue sur les niveaux de valorisation des titres que nous entrons en portefeuille. Il paraît désormais risqué d’anticiper une expansion des multiples de valorisation. De même, les valeurs défensives à multiples déjà élevés sont particulièrement vulnérables.

Notre stratégie opportuniste et notre approche bottom up nous permettent d’identifier des cas d’investissements attractifs en toutes circonstances et dans tous les compartiments du marché. Nous avons ainsi récemment initié une position en SIEMENS GAMESA RENEWABLE ENERGY, société issue de la fusion entre le leader mondial de la fabrication d’éoliennes offshore et un acteur majeur de la fabrication d’éoliennes onshore. Si les récents soubresauts  liés à des changements d’organisation de la demande ont provoqué une baisse significative du titre ces derniers trimestres, nous estimons que la société dispose d’un leadership fort sur un marché dont la croissance, qui reste soutenue, pourrait s’accélérer grâce à l’amélioration constante de la compétitivité.

Stratégie d’investissement

L’environnement actuel reste favorable aux stock-pickers convaincus. Notre processus d’investissement, discipliné et affranchi des humeurs du marché, se concentre sur la sélection d’un nombre restreint de titres sur lesquels nous estimons avoir une meilleure compréhension des enjeux stratégiques que la moyenne des investisseurs. Nous concentrons aujourd’hui nos efforts sur des entreprises pénalisées par la mauvaise perception de leur environnement sectoriel, des histoires de retournement (VOLKSWAGEN) ou d’amélioration de gouvernance (DANONE), ainsi que sur les gagnants structurels (ILIAD). Une gestion mobile et contrariante capable de construire la performance dans la durée.