<< Retour aux actualités

Corbeilles 2015 Mieux Vivre Votre Argent : LFDE primée pour la 3e année consécutive

LFDE obtient la 3e place du classement de la meilleure société de gestion sur 5 ans.

 

La Financière de l’Echiquier figure pour la troisième année consécutive au Palmarès des Corbeilles de la gestion, organisées par le magazine Mieux Vivre Votre Argent. Après avoir été couronnée deux années de suite, la gestion de LFDE s’est distiinguée une nouvelle fois par l’homogénéité de ses performances sur l’ensemble de sa gamme, des actions aux obligations en passant par les obligations convertibles.

Elle figure cette année en troisième position du classement des Meilleures sociétés de gestion sur 5 ans.

 

Imprimer

 

 

A propos de la méthodologie des Corbeilles Mieux Vivre Votre Argent –  http://votreargent.lexpress.fr

Chaque année depuis 1986, le magazine Mieux Vivre Votre Argent décerne ses Corbeilles récompensant trois catégories de gestionnaires d’actifs : les acteurs de l’épargne salariale, les banques de réseaux et les sociétés de gestion.

Les fonds sélectionnés dans la catégorie « sociétés de gestion » sont classés en fonction de leur indice de référence pour les produits purs, tandis que les fonds diversifiés sont placés dans des catégories profilées en fonction de leur degré de risque. Chaque fonds est noté sur un an et sur cinq ans en fonction de sa performance, de la moyenne et de l’écart type de sa catégorie.

Pour concourir, une société de gestion doit disposer d’au moins cinq fonds dans autant de catégories différentes, dont au moins un produit obligataire. Pour chaque société, une note moyenne est attribuée sur les actions, les obligations et les profilés. Actions et profilés donnent lieu à la remise d’un prix de la meilleure gestion sur un ou cinq ans, à condition que la moitié des produits notés affichent des performances positives. La note finale correspond à la moyenne des notes obtenues dans les catégories actions et obligations, pondérée par un ratio de 70 % pour les produits actions contre 30 % pour les fonds obligataires.