<< Retour aux actualités

D'où provient la performance d'un fonds en euros ?

Les investisseurs qui recherchent une épargne sans risque plébiscitent les fonds en euros au sein des contrats d´assurance-vie. Sûrs et appréciés pour leur disponibilité, les fonds en euros affichent cependant des taux de rendement qui s´érodent depuis près de dix ans. Leur rendement moyen est passé de 5,6% en 1998 à 3,9% en 2008. La baisse de rémunération devrait se poursuivre en 2009 pour atteindre 3,7% en moyenne. Quels sont les déterminants de la performance d´un fonds en euros ?

Une marmite d´obligations, une louche d´actions, une pincée d´immobilier
Le rendement d´un fonds en euros est issu essentiellement des revenus tirés de son portefeuille, c´est-à-dire des coupons d´obligations, des dividendes, des loyers, etc.
La plupart des assureurs investissent 75% à 85% de leurs actifs en obligations, le solde étant réparti sur d´autres classes d´actifs : actions, immobilier? Or, les obligations les plus anciennes, acquises lorsque les taux d´intérêt étaient plus élevés qu´aujourd´hui, arrivent peu à peu à échéance. Leur renouvellement s´effectue donc sur des niveaux de rendement sensiblement inférieurs.
A titre d´exemple, la rémunération actuellement offerte par les emprunts d´Etat français à dix ans (actif majeur des fonds en euros) ne dépasse pas 3,5%, contre 5,5% il y a dix ans. De plus, les nouveaux versements des assurés obligent les assureurs à acquérir davantage d´obligations aux cours actuels, ce qui conduit mécaniquement à un tassement des rendements de ces fonds en euros.

Un zeste de provision, la PPE
La richesse d´un fonds en euros réside dans ses actifs mais aussi dans ses réserves. Les assureurs ne sont en effet pas tenus de distribuer chaque année la totalité de leurs gains. Si la loi oblige les compagnies d´assurances à distribuer au moins 85% de leurs bénéfices aux porteurs, le solde peut être distribué aux épargnants ultérieurement, au plus tard dans un délai de huit ans. Certains assureurs ne constituent pas de réserves et choisissent de distribuer chaque année l´intégralité de leurs bénéfices.
Les plus nombreux choisissent toutefois de mettre en réserve une partie des performances de leurs actifs dans la PPE, la Provision pour la Participation aux Excédents ou aux bénéfices. En cas de moins bonne fortune, ils peuvent piocher chaque année, dans cette « tirelire » pour alimenter les rendements de leurs fonds en euros.
Les assureurs ont ainsi la possibilité de lisser les performances dégagées chaque année. Depuis 2008, de nombreuses compagnies utilisent leurs réserves pour compenser la faiblesse des rendements des fonds en euros. Avec la baisse des rendements des obligations, cette marge de man?uvre s´épuise?

L´environnement est marqué par une tendance forte à la baisse des rendements des fonds en euros ainsi que par des réserves qui se tarissent : voilà de bonnes raisons pour diversifier vos investissements au sein de l´assurance-vie afin de rechercher une meilleure rentabilité.